Le ministère de la Santé commande un vaccin COVID pour 6,8 milliards d’euros — RT DE

Pour la première fois, le gouvernement fédéral indique le montant exact que le ministère fédéral de la Santé a dépensé pour les vaccins COVID depuis 2020. Dans le domaine des soins de santé, les dépenses totales liées à la crise corona s’élèvent à environ 53,2 milliards d’euros.

Après une demande parlementaire du politicien de la santé CSU Stephan Pilsinger (CSU), le gouvernement fédéral a maintenant été contraint d’annoncer les informations demandées sur les dépenses de vaccins antérieures dans la crise corona par l’intermédiaire de son secrétaire d’État à la Santé Edgar Franke (SPD).

Selon cela, le gouvernement fédéral a dépensé environ 6,8 milliards d’euros pour les vaccins COVID-19 au cours des deux dernières années, à commencer par les orgies de commande du ministère fédéral de la Santé (BMG) responsable (au 2 juin). Le gouvernement fédéral commandé depuis le début de la pandémie, un total de plus de 660 millions de doses de vaccin corona à livrer d’ici 2023.

Une différenciation exacte des articles individuels ainsi que des informations détaillées sur les prix exacts sont toujours refusées. Selon le réseau éditorial Allemagne (RND), qui a reçu la réponse :

« Les prix des vaccins respectifs représentent des informations confidentielles selon les contrats, cela s’applique également aux informations qui permettent de tirer des conclusions sur les prix, comme une ventilation des dépenses pour les vaccins respectifs. »

Selon l’article du RND, le total des commandes de vaccins COVID qui est maintenant connu peut être utilisé pour calculer un total qui a été dépensé par le gouvernement fédéral depuis le début de la crise corona en 2020. Voici ce que dit l’article :

« Selon les informations de l’Office fédéral de la sécurité sociale, dont dispose le RND, 46,4 milliards d’euros ont été dépensés fin juin pour le remboursement des vaccinations, des centres de vaccination, des tests citoyens et PCR, des masques de protection, des indemnités pour les hôpitaux. et les médicaments corona. Avec les vaccins, cela représente un total de 53,2 milliards d’euros. »

Fin juin, le ministre de la Santé Lauterbach a indiqué qu’il avait l’intention de commander de nouveaux lots de vaccins pour la prochaine saison d’automne et d’hiver. Vous pouvez actuellement reconnaîtreque « l’immunité de nombreuses personnes âgées diminue « lentement mais sûrement » après la vaccination », explique Lauterbach, selon le RND. C’est pourquoi les vaccins adaptés aux types Omicron, qui ne sont pas encore disponibles, et une campagne de vaccination renouvelée pour Lauterbach sont « très importants ».

Une procédure de test en cours est déjà en cours pour les produits préférés par le BMG, composés de deux ingrédients actifs adaptés à la sous-ligne Omikron de BioNTech. Lauterbach informé cependant, qu’il se pourrait que « nous ne les ayons pas avant mi/fin octobre, ils seront alors très efficaces ».

Le politicien de la santé de la CSU, Stephan Pilsinger, a déclaré au RND qu’il se réjouissait du fait que « nous pouvons garder suffisamment de vaccins disponibles et vacciner tous ceux qui le souhaitent en Allemagne et qui peuvent tolérer les vaccins ». Cependant, il voit un problème majeur dans la responsabilité politique :

« Je pense qu’il est financièrement irresponsable que le ministre fédéral de la Santé achète maintenant autant de fournitures sans regarder les coûts pour que chacun puisse obtenir son propre vaccin personnel. »

Plus sur le sujet – Même après une « recherche étendue »: Von der Leyen ne trouve pas de SMS avec le PDG de Pfizer

En bloquant RT, l’UE vise à réduire au silence une source d’information critique et non pro-occidentale. Et pas seulement en ce qui concerne la guerre en Ukraine. L’accès à notre site internet a été rendu plus difficile, plusieurs réseaux sociaux ont bloqué nos comptes. Il appartient maintenant à nous tous de savoir si le journalisme au-delà des récits traditionnels peut continuer à être poursuivi en Allemagne et dans l’UE. Si vous aimez nos articles, n’hésitez pas à les partager partout où vous êtes actif. C’est possible parce que l’UE n’a pas interdit notre travail ou la lecture et le partage de nos articles. Remarque : Cependant, avec la modification de la « loi sur les services de médias audiovisuels » le 13 avril, l’Autriche a introduit un changement à cet égard, qui peut également affecter les particuliers. C’est pourquoi nous vous demandons de ne pas partager nos publications sur les réseaux sociaux en Autriche tant que la situation n’aura pas été clarifiée.





Source link