Les Pays-Bas reviennent aussi au charbon — RT DE

Après l’Allemagne et l’Autriche, les Pays-Bas ont également décidé de recourir de plus en plus au charbon pour leur approvisionnement énergétique. Le ministre néerlandais de l’énergie l’a souligné lorsqu’il a levé les restrictions de production correspondantes pour les centrales électriques au charbon.

Rob Jetten, le ministre néerlandais du climat et de l’énergie, a annoncé que son pays lèverait toutes les restrictions sur les centrales électriques au charbon pour réduire la consommation de gaz naturel. Dans le même temps, il a lancé un « appel urgent » à toutes les entreprises pour qu’elles économisent autant que possible les ressources énergétiques avant la saison hivernale.

En vue d’une éventuelle pénurie de gaz naturel cet hiver, La Haye a activé la phase d’alerte précoce de son plan de crise énergétique, a annoncé lundi Jetten. Il a ajouté que la décision avait été préparée en consultation « avec nos collègues européens au cours des derniers jours »:

« Le cabinet a décidé de lever immédiatement la limite de production pour les centrales électriques au charbon. »

Il faisait référence à la règle selon laquelle toutes les centrales électriques au charbon aux Pays-Bas ne peuvent être exploitées qu’à un maximum de 35% de leur capacité installée. Jetten a en outre déclaré:

« Je tiens à souligner qu’il n’y a pas de pénurie aiguë de gaz pour le moment. »

Cependant, il a néanmoins affirmé que « plus de pays subissent désormais des pressions de la part de la Russie ».

De même, le ministre allemand de l’Economie, Robert Habeck, a déclaré dimanche que Berlin devait augmenter l’utilisation du charbon pour la production d’électricité afin de compenser la pénurie de gaz naturel en provenance de Russie.

Entre-temps, le gouvernement autrichien a convenu avec la société énergétique Verbund de convertir une centrale électrique au gaz dans le sud de la Styrie en une centrale au charbon si la crise énergétique s’aggrave.

Ces mesures font suite à la décision du fournisseur d’énergie russe Gazprom de réduire de 60% l’approvisionnement en gaz naturel de l’Allemagne via le gazoduc Nord Stream après que des sanctions ont empêché le retour de l’équipement de pompage à l’entrepreneur de maintenance allemand Siemens après que des réparations aient été effectuées au Canada. Les responsables de l’UE ont affirmé que la décision était purement politique et liée aux tensions entre la Russie et l’Occident au sujet de l’opération militaire de Moscou en Ukraine.

Plus sur le sujet – Patron de RWE: les prix de l’énergie ne baisseront pas au cours des cinq prochaines années

En bloquant RT, l’UE vise à réduire au silence une source d’information critique et non pro-occidentale. Et pas seulement en ce qui concerne la guerre en Ukraine. L’accès à notre site internet a été rendu plus difficile, plusieurs réseaux sociaux ont bloqué nos comptes. Il nous appartient maintenant à tous de savoir si le journalisme au-delà des récits traditionnels peut continuer à être poursuivi en Allemagne et dans l’UE. Si vous aimez nos articles, n’hésitez pas à les partager partout où vous êtes actif. C’est possible parce que l’UE n’a pas interdit notre travail ou la lecture et le partage de nos articles. Remarque : Cependant, avec la modification de la « loi sur les services de médias audiovisuels » le 13 avril, l’Autriche a introduit un changement à cet égard, qui peut également affecter les particuliers. C’est pourquoi nous vous demandons de ne pas partager nos publications sur les réseaux sociaux en Autriche tant que la situation n’aura pas été clarifiée.



Source link