Seulement ravitailler pour un jour : le Sri Lanka n’a plus d’argent pour le pétrole

Il n’y a plus de pétrole dans la nation insulaire sud-asiatique du Sri Lanka. Le pays n’a plus de devises étrangères pour payer les importations de pétrole, comme l’a déclaré lundi le nouveau Premier ministre Ranil Wickremesinghe dans un discours à la population :

« Nous n’avons de provisions que pour une journée. »

Dans son discours, le nouveau chef du gouvernement a préparé la population à de nouvelles épreuves dans les mois à venir. Le pays avec ses 22 millions d’habitants traverse sa pire crise économique depuis son indépendance de la Grande-Bretagne en 1948. La principale raison en était la chute du tourisme due aux restrictions internationales du corona. Le précédent gouvernement du Premier ministre Mahinda Rajapaksa a également été accusé de mauvaise gestion.

Depuis des semaines, les gens étaient descendus dans la rue contre l’ancien chef du gouvernement. Les manifestations se sont intensifiées il y a une semaine : au moins neuf personnes ont été tuées et plus de 225 autres ont été blessées. Des dizaines de maisons ont été incendiées. Rajapaksa a démissionné, Wickremesinghe a prêté serment jeudi. Le nouveau Premier ministre a annoncé un « cabinet de guerre économique ». Dimanche, il s’est entretenu avec des représentants de la Banque mondiale et de la Banque asiatique de développement au sujet de l’aide économique au Sri Lanka.

Plus sur le sujet –Sri Lanka : troupes et véhicules blindés dans la capitale



Source link