Moscou veut « repenser radicalement » les relations avec les pays hostiles — RT EN

La Russie veut « repenser radicalement » ses relations avec les Etats dits hostiles, a déclaré lundi le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. La raison en est la voie radicale de l’Occident et de sa politique étrangère.

Le cours agressif de l’Occident nécessite une reconsidération radicale des relations de la Russie avec les États hostiles et un renforcement global des autres domaines d’activité de la politique étrangère, indique un communiqué de presse publié lundi sur le site Internet du ministère russe des Affaires étrangères.

L’agence a déclaré qu’elle discutait « de la préparation d’une nouvelle version du concept de politique étrangère de la Russie conformément aux instructions du président russe ». Lors d’une réunion correspondante lundi, les objectifs de la politique étrangère russe ont été discutés dans « les réalités géopolitiques radicalement modifiées ». L’Occident a lancé une guerre hybride d’une ampleur sans précédent contre la Russie sous prétexte du conflit en Ukraine. Entre autres choses, une vision du monde raciste et des tentatives d’« annulation » de la Russie se déchaîneraient en Europe.

Selon l’agence, Washington est devenu le suzerain de « l’Ouest collectif ». Les États-Unis, dans leur obsession d’affirmer à tout prix leur domination totale sur le monde et de supprimer le processus objectif de formation d’un ordre mondial multipolaire, avaient dépassé le point de non-retour.

Les relations entre la Russie et l’Europe et les États-Unis sont très tendues depuis le début de la guerre en Ukraine. Ces dernières semaines, de nombreux pays européens ont expulsé plusieurs diplomates russes. Washington avait également expulsé plusieurs diplomates russes de la mission de l’ONU à Moscou pour espionnage dans le pays. En retour, Moscou a déclaré plusieurs dizaines de diplomates étrangers indésirables.

Dimanche dernier, la représentante officielle de l’agence, Maria Zakharova, a souligné dans une émission télévisée que Moscou ne laisserait pas sans réponse « les démarches arrogantes et illégales » de l’Occident. Elle a également déclaré que les diplomates expulsés de l’UE continueraient leur travail et soutiendraient le territoire asiatique.

Plus sur le sujet – Lavrov : « L’Occident a déclaré une guerre hybride totale à la Russie »

En bloquant RT, l’UE vise à réduire au silence une source d’information critique et non pro-occidentale. Et pas seulement en ce qui concerne la guerre en Ukraine. L’accès à notre site internet a été rendu plus difficile, plusieurs réseaux sociaux ont bloqué nos comptes. Il appartient maintenant à nous tous de savoir si le journalisme au-delà des récits traditionnels peut continuer à être poursuivi en Allemagne et dans l’UE. Si vous aimez nos articles, n’hésitez pas à les partager partout où vous êtes actif. C’est possible parce que l’UE n’a pas interdit notre travail ou la lecture et le partage de nos articles. Remarque : Cependant, avec la modification de la « loi sur les services de médias audiovisuels » le 13 avril, l’Autriche a introduit un changement à cet égard, qui peut également affecter les particuliers. C’est pourquoi nous vous demandons de ne pas partager nos publications sur les réseaux sociaux en Autriche tant que la situation n’aura pas été clarifiée.



Source link