Un « mensonge oublié par l’histoire » minimise le nazisme — RT EN

7 mai 2022 17h14

Qu’il s’agisse de la crise de Corona ou de la guerre en Ukraine : le Premier ministre de Thuringe, Bodo Ramelow, aime polariser et bruyamment. Maintenant, il attaque le président russe Vladimir Poutine, qui minimise le national-socialisme en parlant de « la prétendue ‘dénazification’ de l’Ukraine ».

Source : www.globallookpress.com © Michael Reichel

Le Premier ministre de Thuringe Bodo Ramelow (à gauche) veut donner une leçon d’histoire au président russe Vladimir Poutine. L’homme de 66 ans a accusé Poutine de banaliser le national-socialisme. Comme t-online signalé, Ramelow pestait samedi en vue de la commémoration autour du 8/9. Mai:

« Son mensonge oublié de l’histoire sur la prétendue » dénazification « de l’Ukraine minimise les crimes du national-socialisme et exploite les réalisations de l’armée soviétique – pas seulement dans la libération du camp de la mort d’Auschwitz – pour le programme expansionniste de Poutine. »

De là, le protestant convaincu conclut :

« Poutine a tort et le monde le sait. […] Le 8 mai, nous commémorons le jour de la libération de l’Europe et du monde de la barbarie national-socialiste. Nous devons aux troupes alliées que le rouleau compresseur allemand et le génocide des Juifs, des Sintis et des Roms aient pu être stoppés. »

Ramelow a ajouté : Cette année, ce jour sera éclipsé par la guerre illégale de Poutine contre l’Ukraine. Il l’a résumé : « Nous devons réaliser que ce sont des soldats russes et ukrainiens, mais aussi des soldats de nombreuses autres nations, qui, ensemble dans les troupes soviétiques, ont résisté à la Wehrmacht d’Hitler. Avec son attaque contre l’Ukraine, Poutine piétine cette commune l’histoire. »

Plus sur le sujet – Pourquoi l’intervention de la Russie en Ukraine est légale au regard du droit international

En bloquant RT, l’UE vise à réduire au silence une source d’information critique et non pro-occidentale. Et pas seulement en ce qui concerne la guerre en Ukraine. L’accès à notre site internet a été rendu plus difficile, plusieurs réseaux sociaux ont bloqué nos comptes. Il nous appartient maintenant à tous de savoir si le journalisme au-delà des récits traditionnels peut continuer à être poursuivi en Allemagne et dans l’UE. Si vous aimez nos articles, n’hésitez pas à les partager partout où vous êtes actif. Cela est possible car l’UE n’a pas interdit notre travail ou la lecture et le partage de nos articles. Remarque : Cependant, avec la modification de la « loi sur les services de médias audiovisuels » le 13 avril, l’Autriche a introduit un changement à cet égard, qui peut également affecter les particuliers. C’est pourquoi nous vous demandons de ne pas partager nos publications sur les réseaux sociaux en Autriche tant que la situation n’aura pas été clarifiée.



Source link