Croiseur lance-missiles russe "Moscou" par explosion "gravement endommagé"

L’ensemble de l’équipage du croiseur lance-missiles Moskva a été évacué après une explosion de munitions provoquée par un incendie, a déclaré mercredi soir le ministère russe de la Défense dans un bref communiqué, cité par plusieurs médias russes, dont RIA Novosti, TASS et Interfax.

Le croiseur a subi « de graves dommages », a déclaré l’armée russe, ajoutant que la cause de l’incendie faisait l’objet d’une enquête. Cependant, le ministère de la Défense n’a pas encore confirmé l’incident sur son site officiel, ni donné plus de détails.

Lancé en 1979, le croiseur lance-missiles de classe Atlant est armé de 16 missiles anti-navires et de nombreux autres missiles anti-aériens, torpilles et canons. Il appartient à la flotte de la mer Noire et est déployé au large de l’Ukraine depuis février.

Les Ukrainiens parlent d' »attaque réussie »

Des responsables ukrainiens ont affirmé mercredi soir qu’une batterie de leurs missiles anti-navires Neptun cachés à Odessa avait réussi à deux reprises à toucher le « Moskva » et à incendier le croiseur. Cette affirmation a été faite, entre autres, par Maxim Marchenko, chef de l’administration militaire à Odessa, et Anton Gerashchenko, conseiller au ministère de l’Intérieur à Kiev.

Cependant, ils n’ont fourni aucune preuve à l’appui de leurs affirmations. Une chaîne ukrainienne Telegram aurait publié une photo d’un navire iranien qui a pris feu et coulé dans le golfe d’Oman l’année dernière à la place – et a ensuite supprimé l’image.

L’attaque présumée contre le « Moskva » est survenue juste un jour après que l’Ukraine a émis un timbre-poste décrivant l’incident – fictif prouvé – sur « L’île aux serpents », au cours duquel 13 soldats ukrainiens auraient maudit le navire même avant d’attaquer héroïquement. En réalité, 82 soldats se sont rendus à la marine russe sans combat et il n’y a aucune preuve que l’échange présumé ait jamais eu lieu.

L’Ukraine a également affirmé avoir détruit le « Vasily Bykov » – un autre navire impliqué dans la capture de Snake Island. Les médias ukrainiens ont rapporté le 7 mars que le « Bykov » avait été touché par une volée de roquettes d’artillerie et coulé après que deux vedettes rapides aient été attirées dans un piège. Cependant, le navire est réapparu indemne à Sébastopol le 16 mars.

Plus sur le sujet –Téléscripteur en direct sur la guerre en Ukraine – L’Australie impose des sanctions à Gazprom et à d’autres entreprises



Source link