La République tchèque lève l’obligation de porter le masque dans les bus et les trains — RT DE

10 avril 2022 17 h 45

Juste à temps pour le début des voyages de Pâques, la République tchèque, une destination de voyage populaire pour les Allemands, a levé toutes les restrictions de voyage. À partir du jeudi saint, il n’y aura pas non plus d’obligation de masque dans les transports en commun.

Source : Gettyimages.ru © Tomas Tkacik/SOPA Images/LightRocke

La République tchèque lève l’exigence de masque FFP2 sur les bus et les trains introduite en raison de la pandémie corona le jeudi saint. La situation dans les hôpitaux s’améliore régulièrement et le nombre de cas positifs diminue, a déclaré dimanche le ministre de la Santé, Vlastimil Válek, à la télévision publique CT.

Dans les établissements de santé et de soins, l’obligation du masque continue de s’appliquer pour le moment. Selon les derniers chiffres, en sept jours, 295 personnes ont été testées positives pour Corona pour 100 000 habitants.

Vendredi, la République tchèque a annoncé la levée des dernières règles d’entrée corona bien avant la saison de Pâques, qui est importante pour le tourisme. Pour les voyageurs en provenance des pays de l’UE et de plusieurs autres pays comme la Suisse et la Norvège, les obligations de déclaration, de preuve et de test n’étaient plus applicables il y a trois semaines. À partir de ce week-end, cela s’applique également aux voyageurs et aux rapatriés de pays tiers tels que les États-Unis et la Serbie, comme l’a annoncé vendredi le ministère des Affaires étrangères à Prague.

L’industrie tchèque du tourisme a particulièrement souffert de la pandémie de corona et des restrictions d’entrée. Selon l’autorité statistique CSU, le nombre d’hôtes étrangers pour la nuit l’année dernière était d’un peu moins de 2,6 millions. Au cours de la dernière année avant la pandémie, 2019, il était d’environ 10,9 millions.

Plus sur le sujet – Conseil d’éthique sur la crise du coronavirus : Critique des mesures – oui, autocritique – non

(rt/dpa)

En bloquant RT, l’UE vise à réduire au silence une source d’information critique et non pro-occidentale. Et pas seulement en ce qui concerne la guerre en Ukraine. L’accès à notre site internet a été rendu plus difficile, plusieurs réseaux sociaux ont bloqué nos comptes. Il nous appartient maintenant à tous de savoir si le journalisme au-delà des récits traditionnels peut continuer à être poursuivi en Allemagne et dans l’UE. Si vous aimez nos articles, n’hésitez pas à les partager partout où vous êtes actif. C’est possible parce que l’UE n’a pas interdit notre travail ou la lecture et le partage de nos articles.



Source link