Les États-Unis suspendent leur aide militaire à l’Égypte

29 janvier 2022 22 h 42

Le gouvernement américain annonce l’annulation de 130 millions de dollars américains d’aide militaire à l’Égypte en raison de « préoccupations en matière de droits de l’homme ». Cela n’avait pas empêché l’administration Biden d’approuver un accord d’armement de 2,5 milliards de dollars avec l’Égypte.

Le gouvernement américain a annoncé vendredi qu’il réduirait de 130 millions de dollars l’aide militaire à l’Égypte en raison de « préoccupations en matière de droits de l’homme ». Le pays n’a pas rempli les conditions du financement militaire, qui est suspendu depuis septembre, a déclaré le département d’État américain dans un communiqué. Les fonds seraient réaffectés à d’autres programmes de sécurité du gouvernement américain.

La nouvelle est intervenue après que Washington a approuvé mardi une vente d’armes massive de 2,5 milliards de dollars à l’Égypte. L’accord « soutiendrait la politique étrangère et la sécurité nationale des États-Unis en aidant à renforcer la sécurité d’un pays clé non membre de l’OTAN qui reste un partenaire stratégique clé au Moyen-Orient », indique le communiqué américain – ministère des Affaires étrangères.

Le ministre des Affaires étrangères Antony Blinken a approuvé le déblocage de 300 millions de dollars d’aide militaire à l’Égypte en septembre, mais a retenu 130 millions de dollars à condition que le gouvernement égyptien remplisse « certaines conditions liées aux droits de l’homme » d’ici la fin janvier. Le gouvernement du président Abd al-Fatah al-Sisi a été accusé d’avoir mené une répression à grande échelle contre les militants islamistes et laïcs impliqués dans le soi-disant printemps arabe de 2011 ces dernières années.

L’arrestation et la poursuite des dissidents auraient été facilitées par l’état d’urgence imposé en avril 2017 à la suite des bombardements de deux églises et des attaques meurtrières contre des chrétiens coptes en Égypte. Il avait récemment été prolongé à plusieurs reprises, et ce n’est qu’en octobre dernier que Sissi a levé l’état d’urgence.

Plus sur le sujet – Israël a utilisé le logiciel espion Pegasus pour normaliser ses relations avec les États du Golfe



Source link